Presse book

Nord Eclair : 13/03/12

Avec Orphagascar, du théâtre pour Madagascar

Publié le mardi 13 mars 2012 à 06h00

Les comédiens de sont produits pour la bonne cause samedi soir à la salle de l'Eden.

Les comédiens de sont produits pour la bonne cause samedi soir à la salle de l’Eden.

Samedi dernier, en soirée, l’association Orphagascar a proposé la pièce de théâtre « Sous le ciel d’Églantine Blondel ».


Un beau succès pour cette structure qui recueille des fonds pour venir en aide aux habitants de Madagascar.
La pièce, écrite et mise en scène par Laurence Declercq, est interprétée par la troupe Orphagascar. Les représentations sont l’occasion de récolter des fonds afin de venir en aide aux habitants de Tamatave, une ville de Madagascar. Leurs actions au fil des ans – l’association a été créée en 2003 – a déjà permis la construction d’un centre d’accueil. Dans cette structure, on reçoit les enfants dont les parents ont des difficultés passagères. L’aide qu’apporte l’association ne s’arrête pas là, puisqu’elle organise du soutien scolaire. Elle peut également prendre en charge soit des achats de matériel, soit des reconstructions comme lors du passage du cyclone Giovanna en février dernier.
La pièce représentée samedi, mettait en scène Églantine Blondel, une jeune mère déçue par l’attitude de son fils. Celui-ci a fui en apprenant que sa mère était une criminelle.

Quelques seconds rôles savoureux, dont une assistante sociale dépassée par les événements, ont fait le succès de la pièce. Le public de l’Eden a pu joindre l’utile à l’agréable samedi soir.w
VINCENT DE PEYRONNY (correspondant local)

image

Dimanche 04/09/2011 – La voix du Nord

L’association était présente au Forum des associations de Wasquehal. Parmi les 60 associations, c’est le nom d’Orphagascar cité.
Promis, nous ne connaissons pas le journaliste…

image

samedi 30 octobre 2010 à 06h00 – Nord Eclair

Du théâtre pour venir en aide à Madagascar et Haïti

La troupe a enchanté les spectateurs venus de la métropole. La troupe a enchanté les spectateurs venus de la métropole.

  • l’association Orphagascar a représenté à la salle Gérard-Philipe sa nouvelle pièce de théâtre, accompagnée de La Troupe pour la pièce de théâtre et du groupe La Tribu pour la soirée dansante.

La Fourmi sur le dos est le spectacle proposé par la troupe Orphagascar mis en scène et écrit par Laurence Declercq. Le couple de protagonistes, Eric et Lili, n’arrivent plus à se comprendre, depuis plusieurs mois chaque discussions volent en éclat.
Véro, l’amie de Lili vient à son secours en lui proposant toutes sortes d’idées. Emotion, poésie et fantaisie sont au rendez-vous et composent l’univers de la troupe.

Présidente de l’association depuis 8 ans, Monique Hubert est ravie de la participation des habitants de la ville venus nombreux pour l’occasion à cet évènement à but humanitaire. L’association a recueilli des dons pour la construction d’un orphelinat à Tamatave à Madagascar, aidé les familles touchées par le tremblement de terre à Haïti et effectue des parrainages avec des familles malgaches.w
SANDRINE MOMBELE
(correspondante lo
cale)

jeudi 28.10.2010, 05:14 – La Voix du Nord Croix – Wasquehal – Hem

La fête pour les enfants de Madagascar

 Lili se retrouve dans un monde peuplé d'êtres humains très étranges. Lili se retrouve dans un monde peuplé d’êtres humains très étranges.

| WASQUEHAL |

Déjà 8 ans que l’association Orphagascar donne son rendez-vous annuel à la salle Gérard-Philipe de Wasquehal. …

Une vraie réunion de complices tant sur scène que dans la salle. La cause défendue par Laurence et Benoit Maclet a su toucher le coeur d’un grand nombre de personnes. Ce week-end, cet attachement n’a pas été démenti, les enfants de Madagascar le méritent bien.

 
L’action continue

L’orphelinat de Tamatave est cher au cœur des Maclet. Ils y ont trouvé une petite fille mais ont aussi voulu donner aux autres enfants. En finançant par des dons la construction d’un vrai bâtiment en dur pour abriter les occupants des cyclones.

Ces travaux d’orphelinat sont désormais bouclés, grâce à Orphagascar. L’association continue son action sur d’autres terrains, celui de la scolarisation par le parrainage et celui de l’accès à la nourriture par la création d’une cantine. Les besoins sont toujours grands sur place.

Pas de concert cette année de la Tribu mais la Troupe est toujours présente. « La fourmi dans le dos », une création de Laurence Maclet, ciblait la remise en question d’une femme toujours plus éprise de perfection et prise sur le fait d’une société imparfaite et pourtant bien réelle.

Lili est l’héroïne du nouveau roman de Catherine et elle lui invente une histoire. Un chassé-croisé entre le mari éloigné, l’amie proche et le monde tel qu’il est.

Place ensuite à la soirée dansante et à une multitude de rires et de sourires. •

Contact sur www.orphagascar.org

Actualité Marcq

jeudi 04.03.2010, 05:06 – La Voix du Nord

Quand une association aidant les orphelins de Madagascar se mobilise pour ceux d’Haïti

 La troupe d'Orphagascar en fin de spectacle, avec le nain de jardin complexé et sa nymphe tout de blanc vêtue. La troupe d’Orphagascar en fin de spectacle, avec le nain de jardin complexé et sa nymphe tout de blanc vêtue.

| SAINT-ANDRÉ |

À l’heure où l’individualisme prend trop souvent le dessus, il est réjouissant de constater qu’une poignée d’irréductibles Wasquehaliens

, à l’image des non moins irréductibles Gaulois du village d’Astérix, défendent encore des idées de solidarité et de fraternité.

Samedi, ils s’étaient donné rendez-vous à la salle Wauquier de Saint-André pour narrer les aventures sentimentales d’un nain de jardin complexé. Histoire on ne peut plus banale que celle de ce nain de jardin qui se meurt d’amour pour une nymphe des prés. Histoire banale, certes, mais quand lutins, nains de jardin, nymphes, gnomes et habitants des prairies prennent la place des humains, tout devient soudain féerique et irréel.

On entre alors dans l’univers des contes de Perrault. Mais un univers revu ici par Laurence Declercq à la manière d’un Wolinski, d’un Pierre Dac ou d’un Lauzier. Un univers fait du don de soi, car la troupe Orphagascar, qui présentait ce spectacle, est en effet une association humanitaire qui a choisi le théâtre et la musique pour récolter des fonds afin de financer la construction d’un orphelinat à Madagascar, mais aussi pour aider tous les mouvements de solidarité envers les enfants les plus démunis, où qu’ils se trouvent.

Devant l’ampleur du séisme ayant frappé Haïti, Orphagascar a donc décidé d’aider une association basée à Villeneuve-d’Ascq, Timoun d’Haïti, organisme finançant essentiellement des actions auprès des enfants haïtiens comme la construction d’une école à Demontreuil ou d’un jardin d’enfants à Port-au-Prince.

Deux constructions possédant de bonnes fondations et qui n’ont heureusement pas trop souffert du tremblement de terre ayant ravagé l’île. Actuellement, la priorité de l’association est l’implantation d’un dispensaire à Bel Air.

La recette de la représentation de samedi, suivie malheureusement par un trop maigre public, viendra s’ajouter aux 41 000 euros déjà recueillis par Timoun d’Haïti depuis le séisme. « Le total des dons récoltés servira à financer le soutien aux enfants déshérités, devait souligner Michel Debarge, président de l’association. Je vais à Haïti mi-mars, mais c’est moi qui finance mon voyage. Pas un euro ne sera dépensé pour autre chose qu’Haïti, l’intégralité des fonds récoltés étant consacré aux Timouns (enfants) d’Haïti. » • SERGE CARPENTIER (CLP)

Contacts : timounhaiti.org orphagascar.org

Mercredi 17 février 2010 – La voix du nord – SAINT-ANDRÉ

Quand une association se mobilise pour Madagascar et, aussi, pour Haïti

 Les spectateurs suivront les aventures du nain de jardin complexé qui aspire à une vie différente. / Photo :  La Voix du Nord

Les spectateurs suivront les aventures du nain de jardin complexé qui aspire à une vie différente. / Photo : La Voix du Nord

Le samedi 27 février, la troupe Orphagascar qui souhaite construire une cantine

à Tamatave, la ville la plus pauvre de Madagascar, présentera à la salle André-Wauquier Il était une fois un nain de jardin complexé.

Cette association qui souhaite offrir une alimentation équilibrée aux Malgaches interprétera un conte pour les grands au profit de Timoun Haïti, qui est présente depuis dix ans à Port-au-Prince et dans La Vallée de Jacmel et plus particulièrement dans le village de Ternier, où elle parraine plus de trois cents enfants.

En parallèle à ce parrainage, Timoun mène de nombreuses actions dans les orphelinats de Port-au-Prince et dans la Vallée de Jacmel. Mais c’est surtout parce que devant l’ampleur du séisme survenu à Haïti, les besoins sont bien plus importants qu’en temps normal, que ce soit en matière de nourriture, de soins, mais aussi pour la reconstruction des maisons dévastées qu’Orphagascar a décidé de s’associer avec Timoun Haïti, impliquée dans la vie locale de l’île, pour faire appel à la solidarité de tous.

Un bel exemple de solidarité relayé par la ville de Saint-André qui n’a pas hésité à mettre à disposition des deux associations sa salle des fêtes pour conter les aventures de Sam, un nain de jardin complexé qui, parce qu’il aspire à d’autres ambitions que celles liées à son statut, décide de se rendre dans le monde féerique et libre des sous-bois, près de l’arbre aux loques : Là où tout est possible.

Fantastique et romantique

À travers les tribulations de ce nain complexé, la troupe Orphagascar offre un conte à la fois merveilleux, fantastique et romantique qui n’a d’autre objectif que de transporter le public de l’imaginaire au fantastique, en passant par le quotidien de chacun.

Cette pièce est mise en scène et jouée par Laurence Declercq où se côtoient des personnages adorablement sympathiques, poétiques, mais ô combien déjantés interprétés par Jérémy Bravo, Alain Feret, Catherine Lascou, Véronique Lecomte, Isabelle Leroy, Pascal Luciani et Myriam Tranchand.

À noter que l’argent collecté lors de cette soirée, comme tous les dons collationnés par Timoun Haïti, sera acheminé directement à son correspondant haïtien qui rendra compte de l’utilisation de ces dons sur le site de l’association : http://pagesperso-orange.fr/haiti-timoun/.

SERGE CARPENTIER (CLP)

Samedi 27 février, à 20 h 30, « Il était une fois un nain de jardin complexé », à la salle André-Wauquier. Tarif : 5 E. Renseignements, Tél : 06 15 42 13 88.

Les rédactions de La Voix du Nord  la Voix du Nord

vendredi 27.11.2009, 05:04 – La Voix du Nord – Croix – Wasquehal – Hem

Soirée humanitaire : il était trois fois Orphagascar…

Trois merveilleuses chanteuses qui ont permis au public de traverser vocalement les océans…

| WASQUEHAL |

Trois, c’est le nombre d’animations que l’association Orphagascar a proposées …

ce samedi à l’espace culturel Gérard-Philipe de Wasquehal.

Et en plus, c’était pour la bonne cause : en effet, Orphagascar est une association humanitaire dont le but est de construire un orphelinat et d’autres structures à Madagascar. Pour récolter les fonds nécessaires les membres de l’association ont monté un groupe d’artistes amateurs qui se produisent sur scène avec talent. Au programme, donc, de cet après-midi, un double concert avec les Z’Acouphènes et La Tribu. Un répertoire varié et rythmé comme d’habitude avec des morceaux entraînants de soul, de rythm’n'blues, de funk et de variétés. Des musiciens qui emmènent le public bien au-delà de nos frontières grâce à un répertoire efficace et musicalement très riche, mais aussi trois merveilleuses chanteuses qui nous font traverser vocalement les océans. Vraiment, le public venu remplir la salle n’a pas eu à regretter son choix.

À 19 heures, une petite pause buvette avant de passer au spectacle intitulé Il était une fois un nain de jardin complexé. Une création de la troupe, qui a conduit le public dans un monde à la fois imaginaire et fantastique, mais aussi avec une part de notre quotidien qui n’a laissé personne insensible. Des personnages quelque peu déjantés, qui accueillent Sam, le nain complexé, dans le monde féerique, des sous-bois où tout est possible. Un bon sujet de réflexion pour tous ceux qui aspirent à d’autres ambitions que celles liées à leurs statuts.

Troisième partie de la journée, enfin, avec à partir de 21 heures la soirée dansante qui a eu lieu à la salle Victor-Honoré. Un petit apéritif malgache et ensuite, destination la piste de danse pour une ambiance festive et conviviale, comme chaque année.

Passer une bonne journée pour quelques euros tout en sachant que les bénéfices serviront à aider les enfants de Madagascar : tel est le défi que relève chaque année avec brio l’association Orphagascar. • F. D. (CLP)

www.orphagascar.org

 

vendredi 05.06.2009 La voix du nord – Actualité Villeneuve

Orphagascar a enflammé la Ferme Dupire pour la bonne cause

La tribu autour du président et chanteur Benoît Maclet, unie pour les enfants malgaches.
|  SPECTACLE |

Orphagascar a passé le week-end à la Ferme Dupire… pour le meilleur de la musique et de l’humain.

Deux heures de show, qui ont vite fait de faire se trémousser le public d’une centaine de personnes, onze musiciens, chanteurs et choristes qui prennent du plaisir autant qu’ils en donnent, de la musique soul, rythm’n'blues, rock, jazzy. C’est ce qui se passe sur scène.

« Backstage », c’est une association caritative, créée il y a cinq ans, qui a réalisé le projet de construction d’un orphelinat « en dur » (anticyclonique pour résister aux tornades fréquentes) à Tamatave, dans l’est de Madagascar. Si le chantier en est aux finitions, la vingtaine de bénévoles ne compte pas s’arrêter là : alors qu’est déjà mis en place un parrainage scolaire (cinquante enfants sont désormais accueillis dans de bonnes conditions), la construction d’une cantine scolaire est le prochain projet d’Orphagascar.

Alors que la tribu propose des concerts, la troupe joue des pièces de théâtre originales, écrites par Laurence, épouse du chanteur et président de l’association, Benoît Maclet.

Le concert de vendredi soir était le premier du week-end, puisqu’Orphagascar proposait théâtre et musique samedi soir, et une représentation de la Troupe dimanche à 16 heures au même endroit. Un moment de bonne humeur partagée tout en étant utile. •

> www.orphagascar.org &06 15 42 13 88. Les dons sont déductibles des impôts.

dimanche 14.12.2008, 04:51 La Voix du Nord 

Orphagascar à Gérard-Philipe, artistiquement humanitaire

-  Les deux groupes constituées au sein de l’association ont animé avec bonheur la soirée de samedi.

| WASQUEHAL |

La troupe théâtrale La Troupe et le groupe La Tribu, créée au sein d’Orphagascar, ont donné une soirée à but humanitaire samedi à Gérard-Philipe.

Donner, pour qu’un homme puisse s’élever, c’est le chemin choisit par Orphagascar, fruit d’une rencontre avec un pays, une culture, une population tout à fait bouleversante où chacun s’empresse d’offrir sourires, aide, hospitalité, avec une spontanéité et une sincérité bouleversantes, malgré des conditions de vie surréalistes.

Cette association est née en 2002, au retour d’un voyage à Madagascar, pour partager, aider et accompagner ces enfants, femmes et hommes du bout du monde.

Deux objectifs pour l’association : le premier est de se battre pour les enfants de Tamatave le second est de s’appuyer sur les différentes organisations présentes sur place pour « aider à aider » (parrainage scolaire, cantine scolaire, distribution de sacs de riz, envoi de médicaments).

> www.orphagascar.org, contact@orphagascar.org 06 15 42 13 88.

17.10.2004 – Nord Eclair

Orphagascar : Chtiment bien

nordeclair-171004